Viens de lire ton blog. Me suis senti heureux pour toi.

Savoir que tu tu as été « dévastée ». Pas pour la peine que tu décris, mais pour le bonheur dont tu as bénéficié, ne serais-ce que pour quelque temps. Dont l’absence te fait pleurer.

Ne cherche pas l’oubli pour ne pas sentir le manque, mais le souvenir dans les moindres détails, pour qu’il n’y ait pas de manque. Des larmes viendront peut-être, mais des larmes de joie.

Capable une fois, capable tout court.
Et en avant pour des nouvelles aventures, plus merveilleuses, qui t’arracheront peut-être plus de larmes.
Peut certainement mieux faire.

Une Réponse

  1. :’-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :