e p u i s é

anneaux

Il n’y a pas que les anneaux de lauriers et ils n’ont pas à être tout verts. Got it!anneaux.jpg

Science dure !

Entendre une philosophe qualifier la biologie de science dure est un moment jouissif, à l’idée de la tête que feraient certains physiciens 🙂 Mme Larrère m’a fait ce plaisir. Je la remercie !

Intimement convaincu que l’artificiel est un sous-ensemble du naturel, et loin de m’émerveiller de la Beauté de la Nature en oubliant que ce qui est beau ou moche est un jugement de valeur qui me vient de ma culture, j’aurais trouvé la présentation intéressante mais sans nouveauté, si ce n’était la toute dernière partie, la seule où une prise de position a été posée. Mais ça valait la peine d’attendre ces quelques phrases.

A l’opposition classique naturel vs artificiel un troisième élément a été proposé, le culturel. Non pas accompagnant l’artificiel, comme habituellement, mais en troisième partie d’un triangle. Elle a eu beau dire que les emplacements des trois éléments n’étaient pas importants, dans le schéma vraiment virtuel qu’elle nous a tracé, en absence de tableau, le naturel occupait le sommet, l’artificiel le coin gauche et le culturel le coin droit. J’ai failli écrire le côté droit, tellement l’importance de la chose semblait prendre de la place.

Il est vrai que je suis sensible à cette opposition [que je ne considère pas en tant qu’opposition]. J’aurais préféré entendre parler de parallélisme entre le naturel et le culturel, de coopération, de symbiose, de changement de medium pour les processus évolutionnaires, mais la seule distinction du culturel ne faisant pas tout à fait partie du naturel et/ou de l’artificiel est un espoir non négligeable. Il est certain que la mémétique n’a pas encore fait son chemin, mais le rail semble être posé.

De l’autre côté, entendre discuter de ce sujet sans références directes aux motivations (entre autre culturelles) de ceux qui prennent position pour ou contre l’opposition entre les deux (ou trois) éléments, en incluant les motivations issues de la culture religieuse, m’a paru bizarre. Je pense que certaines interrogations sur la façon d’aborder la technique suivant les contextes culturels auraient trouvé facilement des réponses. Pour seul exemple les lois bioéthiques suivant l’emprise de la religion à la définition de la morale de la population et le type de religion 😉