good news, bad news

Hey, la bonne nouvelle est que son mec n’a pas besoin de manger des oeufs de tortue.

PV.jpg

Vous savez, ces tortues marines qui vont pondre au Mexique et qui finiront par disparaître sous les espoirs des mecs de bander, ou bander plus fort. D’habitude je ne suis pas pour prôner la préservation des espèces, mais là elles finiront par disparaître connement. Et ça, ça mérite d’être dit. Ohé, on a inventé le Viagra et ça marche aussi pour les roses, vous vous en rappelez ?
Ceci dit.

La mauvaise nouvelle : non pas seulement il n’y a pas son numéro de portable sur l’affiche, mais le pire, elle a déjà un mec ! Merde ! Qui aurait pesé ça en la regardant ?

HT Jennifer Jacquet

Oh la boulette !

Je viens de me faire un spleen parce que Lady Guy veut arranger un party de bloggers et que je pourrais pas y être, me suis rappelé que je ne serai pas plus au lancement du nouveau roman de Christian, et je me suis fait un petit tour de blogobulle québécoise.

J’ai commencé par me dire que c’est dommage que la souris ne voudra probablement pas de mon numéro de téléphone, puisque je m’approche de la cinquantaine et des 400 livres, mais je ne comprends pas pourquoi je devrais ne pas avoir le choix, puis, je suis passé lire son post sur le mythe, et j’avoue que la seule chose que j’ai pu articuler était « hmmmm » dans la même situation (y compris mentalement), puis j’ai cliqué quelque part chez elle puis plus loin et je me suis retrouvé via le blog de Patrick Dion à lire l’histoire conté par Patrick Lagacé, « Blogosphère 1, SQ 0« .

Me suis marré avec l’histoire des faux manifestants/vrais flicks, un classique des Sécurités diverses et variables que j’ai vu de mes propres yeux à d’autres temps dans un autre pays. Et je suis arrivé à la phrase finale et triomphale : « Parce qu’au XXIe siècle, tout se sait, tout se voit, tout peut être révélé. ».

Finir un papier si intéressant sur une bourde si monumentale est vraiment dommage. Plus de choses sont connues, plus il est plus facile de diffuser l’info, plus elle est accessible à plus de personnes, et un habitué des manifs et des provocateurs de la Sécurité vous dira peut-être, s’il est de bonne humeur, qu’un mec de la Sécurité avec un caméscope à la main signale la présence d’agents en civil pas loin (comment, vous ne l’avez pas vu ?), mais de là à imaginer que « tout se sait, tout se voit tout peut être révélé » c’est un peu capillotracté. Et plus grave encore, c’est jouer le jeu de la Sécurité, en faisant croire qu’ils n’ont pas des moyens plus discrets et plus efficaces. Et qu’ils peuvent se faire démasquer facilement. Loin de faire de la paranoïa ou de verser dans les théories de complots diverses et variables, j’aimerais vous rappeler que ce sont des pros, qu’ils sont plus d’un tour dans leur sac et qu’ils ont l’esprit inventif.

Et que lire cette phrase de Lagacé m’agace moi.

Je dirais SQ n : bloggers 1, ou n je en saurais l’évaluer, mais je suis certain que n>1, largement plus grand.

Mais c’est déjà magnifique que les bloggers aient marqué un point, ça c’est nouveau et intéressant.

ouah !

Après ça j’avais des courbatures et je me suis dit que je devais légèrement diminuer la cigarette…

Il me faudra un peu d’entraînement, mais je suis sûr et certain que je n’y arriverai pas 🙂

Pékin 2008

Trouvé chez abordo

Fatima Struggle

or, a Man’s Rightful Place

Viagra

Viagra will keep the bloom on your rose longer.

Sans blagues ! De la page viagra-flowers, l’information est le résultat d’une semaine d’expérimentation intense, mettant à l’épreuve diverses légendes urbaines quant à la meilleure façon de préserver un bouquet de roses. Le résultat est clair, le Viagra marche aussi pour les roses.

J’étais en train de me dire que si une nana vous chope avec une plaquette de Viagra vous pouvez toujours lui dire que c’est pour les fleurs que vous lui avez apporté (n’oubliez pas les fleurs parce que sinon vous êtes dans la merde.

Comment je me suis retrouvé là ? Les mauvaises langues diront que c’est en cherchant du Viagra, ce qui est facile à contredire : il suffirait que j’ouvre le spam de mon e-mail, entre 4-47 propositions par jour ! Arrêtez ! J’ai une érection rien qu’en passant à côté de l’ordinateur.

Non, en fait j’étais en train de regarder ce qui est combustible et je suis tombé sur « Lighting a Jell-O Shot on Fire » !
Un travail expérimental également, faisant suite à « What is the Ultimate Jell-O® Shot?, le tout sur le site de My Science Project, dont la dernière partie en date porte sur la possibilité de clouer un Jell-O au mur o_0.

une idée qu’elle est bonne

h_4_ill_947672_carte_grece.jpg

ΣΤΑΧΤΗ ΣΤΑ ΨΗΦΟΔΕΛΤΙΑ ΣΤΙΣ 16/9

ΚΙΝΗΣΗ ΑΠΕΛΠΙΣΜΕΝΩΝ ΠΟΛΙΤΩΝ (ΚΑΠ) Είναι όλοι τους άχρηστοι και αυτοί που μας καίνε και αυτοί που το καπηλεύονται. Ας ρίξουμε όλοι στάχτη από τα καμμένα χωριά μας αντί για ψηφοδέλτια μέσα στους φακέλους των ψηφοδελτίων στις 16/9, ας στείλουμε όλους αυτούς τους άχρηστους στα πολυτελή τους σπίτια. Καμμένη γη μας παραδίδουν, καμμένη ψήφο θα λάβουν. ΣΤΑΧΤΗ ΣΤΑ ΨΗΦΟΔΕΛΤΙΑ ΟΛΩΝ ΤΩΝ ΚΟΜΜΑΤΩΝ! επιτέλους να λάβουν το μήνυμα.

ΚΑΠ 25/8/2007 23:51

OK, c’est en grec, mais je vais traduire, un peu de patience. Vous savez peut-êter que la Grèce est en train de cuire littéralement. Un énorme barbecue à ciel ouvert, avec quelques dizaines de morts et des dégâts qui vont faire date. Semble-t-il que ce sont les plus importants feux des 150 dernières années en Europe. Je me demande comment ça se fait qu’il y a des trucs combustibles encore en Grèce; peut-être qu’ils sont en train de brûler les touristes ? Non, je blague, faut bien essayer un peu.

Je lisais les commentaires sur in.gr et je suis tombé sur celui présenté ci-dessus. Je le trouve très intéressant. Le 16/9, dans quelques semaines, il y a des élections en Grèce. ΚΑΠ propose de mettre des cendres dans les enveloppes qu’on glissera dans les urnes. Quel que soit le choix. Je trouve l’idée excellente et il n’est pas impossible que je vote sur place cette année. Et j’aime promouvoir les bonnes idées en passant à l’acte. Je propose aux assesseurs de porter des gants, parce que je ne dois pas être le seul à être séduit par l’idée. Enfin, nous sommes au moins deux.

Quand je mourrai, je voudrais qu’on m’incinère (après avoir récupéré des bouts s’il y en a qui intéressent quelqu’un) et qu’on jette mes cendres loin de la Grèce, il y a trop de concurrence végétale là bas. Allez, qu’on saupoudre la vase de Noirmoutiers.