Pluton

Depuis le reclassement de Pluton, qui a perdu son statut de planète, les milieux des astrologues, professionnels ou amateurs, se posent des questions quant à la pertinence de son utilisation dans l’élaboration des thèmes astraux.

Nombreux sont ceux qui prônent que Pluton reste une planète dans leur coeur et qu’ils ne l’abandonneront jamais. Mais ils semblent dépassés par la réaction massive des milieux autorisés qui semble préférer une toute autre attitude. Interrogée à ce sujet, le Dr Alice Merveille, célèbre pour sa collaboration avec des nombreux gouvernements, y compris le gouvernement Bush qui l’employât pour l’astro-localisation des armes de destruction massive qu’elle avait prédit en étudiant le thème astral du couple Bush – Hussein, elle expliquât son point de vue ainsi :

Il est évident aujourd’hui que nous avons travaillé avec des outils qui comportaient un énorme biais. On comprend que certaines de nos prédictions ne se soient jamais réalisées et qu’on ait pu passer aux yeux du public pour des bouffons. Nous abordons une nouvelle ère de l’astrologie, qui profite a posteriori des avancées scientifiques pour affûter ses outils et rendre plus probable – sans qu’elle en apporte la preuve – la pertinence de ses prédictions.
Nous travaillerons pour obtenir le financement de nouvelles études scientifiques, dont les résultats iront dans le même sens que ce que nous avançons. Les groupes des scientifiques de renom, ayant publié dans des revues scientifiques internationales, de renom également, qui échoueront de prouver le bien fondé de nos point de vues par leurs études devront bien sûr rembourser, selon la devise qui est à la fondation de la confiance qui règne entre le public et les astologues professionnels de renom : « garantie 30 jours Satisfait ou Remboursé » (ndlr astrologue satisfait bien entendu, dans les deux cas).

Inattendu était le fait que les plus mécontents sont ceux des astrologues qui s’étaient convertis volontiers, voire abordé directement leur carrière, aux/avec des logiciels de pointe pour l’élaboration des thèmes, la faction progressiste du métier, longtemps critiquée par les anciens qui ne jurent que « par le compas, la règle, le crayon et la gomme » ! A ce sujet le Dr Tournik Tamer s’est confié à notre reporter :

Nous subissons des pressions terribles, d’une part du public qui pense à tort que les thèmes basés sur les méthodes traditionnelles assistées par ordinateur ne valent plus tripette puisque Pluton a perdu sa puissance à cause de cette putain de décision à la con de mes couilles et d’autre part des sociétés d’édition des logiciels que nous utilisons qui nous promettent des nouvelles versions avec plus de participation du public, interactivité avec le thème astral et une responsabilisation des sujets, ce qu’ils appellent dors et déjà l’Astro 2.0, une façon comme une autre pour nous pomper le fric que nous avons tant de mal à soutirer aux petits cons clients.

De son côté, le public des incrédules face à la Science de l’Astrologie multiplie les commentaires désagréables, du genre « tiens, celle-ci non plus il ne l’avaient pas prévue » ou « est-ce qu’ils vont faire des soldes pour compenser qu’il ont moins de planètes en jeu ? ».

UnNews:Mathematicians prove P ≠ NPR – Uncyclopedia

UnNews:Mathematicians prove P ≠ NPR – Uncyclopedia: « Described as one of the most important proofs in the field since π was discovered to be precisely three, this proof will change the face and pants of modern mathematics. »

manquait plus que ça :-)

: « Les animaux homosexuels font leur « coming out » dans une exposition à Oslo »

toxoplasmes et comportement

Je viens de tomber sur un papier du Telegraph (UK), où

Prof Steve Jones describes the extraordinary life of the single-cell parasite that makes mice lose their fear of cats

Trouvant l’histoire fascinante, j’ai voulu trouver des papiers de qui discutent du sujet, sans succès ! J’en étais à retourner vers les pages du journal pour vérifier si la date de publication n’était pas le premier avril, quand l’idée farfelue m’est passé par la tête de lancer la requête « toxoplasma behavior » dans PubMed.

Ce n’est pas une blague, il semble bien que les toxoplasmes affectent le comportement de leurs hôtes.

Je viens de finir la lecture en diagonal du papier Jitka Lindova ́ et al., Gender differences in behavioural changes induced …, International Journal for Parasitology (2006), doi:10.1016/j.ijpara.2006.07.008, qui montre même qu’il y a un dimorphisme sexuel dans la façon d’être affecté(e).

The aim of using behavioural data was to confirm (or refute) the existence of an opposite effect of latent toxoplasmosis on men and women in the personality characteristics Relationships (warmth), Self-Control (rule consciousness), Clothes Tidiness and Mistrust (vigilance). In all four behavioural composite variables studied, we found a significant or nearly significant gender difference in the influence of latent toxoplasmosis on men and women. Specifically, we found significantly lower scores in infected men compared with uninfected men in Relationships, Self-Control and Clothes Tidiness and a trend in the opposite direction in the same variables in infected women compared with uninfected women (with the exemption of Relationships, where the scores of infected and uninfected women did not differ).

Kallima inachis – variable

Extremely variable « Dead leaf-wing » with no two being identical on the underside.

La blogosphère est-elle un espace quantique ?

La blogosphère est-elle un espace quantique ?: « 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Cher Public Adoré, Disciples et Apôtres

Permettez-moi de vous exposer en quelques mots superficiels et dérisoires, l’histoire du blogosapiens sapiens.

[lire la suite]

(Via Objet Blog(u)ant Non Identifié.)