Facebook

🙂

C’était le WE Facebook, des posts, des e-mails, un coup de fil (!), du chat, Skype etc. Plus un face-à-face in-RL, pas très en accord avec le Net.

Big Brother est venu me rendre visite plusieurs fois aujourd’hui et nous avons eu une de nos discussions habituelles. Nous nous aimons beaucoup BiBro et moi. S’il n’existait pas je l’aurais inventé. Parole ! Mais mes lectures de Science Fiction m’ont familiarisé avec très tôt. Facebook est une des facettes qu’il présente, une de celles que l’on peut attaquer tranquillement pendant que les choses se passent ailleurs.

Je commence par un message aux bloggers de chez Blogger, dont un ami et une connaissance de fraîche date. BiBro regarde vos blogs, lit vos textes, sait qui vient vous rendre visite. Met en cache le moindre de vos mots et vous le ressert quand vous visitez Google. Bien sûr ce dernier regarde aussi vos vidéos, pas que celles de video.google, ou de YouTube (qu’il a acheté), mais aussi celles des autres plates-formes. Il suit les commentaires, les visites etc. BiBro à travers Gmail regarde aussi vos e-mails, les lit attentivement, y trouve les mots clés nécessaires pour vous servir de la pub. Il fait mieux bien sûr, tant que vous êtes connectés sur votre compte, il suit vos requêtes et note vos clics pour connaître vos intérêts et lit vos chats avec les amis.

Et d’autres services gratuits en font autant, pensez à Xiti ou webhostingcounter. Tant qu’à faire autant tout centraliser chez Google avec Google Analytics, n’est-ce pas ? Ou ajouter une ribambelle de compteurs pour que tout le monde en profite et que le prix des profils baisse à la longue, non ?😉

Puis, un petit mot pour les utilisateurs de téléphones mobiles. BiBro sait où se trouve votre téléphone ! Si vous l’avez allumé bien sûr. Si vous le perdez il est possible que votre fournisseur de téléphonie mobile puisse vous aider à le localiser à quelques mètres près (j’ai profité personnellement du service et j’en connais une qui suivait à la trace son ado). Le même fournisseur garde trace des appels entrants et sortants pendant un petit bout de temps et peut les fournir aux flics, sans qu’il y ait besoin d’un avis de juge semble-t-il. Puis, il facilite les écoutes en enregistrant vos conversations (là il fat qu’un juge donne son accord et c’est payant: 700€/mois en France, mais ce sont les € des taxes), permettant la consultation à distance. Puisqu’il permet de localiser votre appareil il peut aussi faire des recoupements pour savoir quels autres mobiles vous avez croisé et où. Et il peut pousser le bouchon jusqu’à activer le micro de votre mobile pour le transformer en mouchard à votre insu (source Canard Enchaîné). Ainsi, si vous voulez aller à un RdV sans que ça se sache facilement vous avez intérêt à éteindre votre appareil, demander aux autres d’éteindre le leur si vous voulez être sûrs que le discussion reste confidentielle et si vous voulez susurrez des petits mots d’amour à votre maîtresse sans que votre femme puisse vous les ressortir le jour du jugement de divorce évitez le mobile et éteignez le lors des tête-à-tête.

Bien, ce sont là deux facettes de BiBro auxquelles on ne pense pas souvent.

Certes, Facebook est une autre entrée d’infos pour BiBro, mais celle-ci plus fragile. Rien, absolument rien, ne vous force à être honnêtes avec Facebook. Prenez non pas une, mais 10 identités. Toutes tordues plus ou moins, avec plein d’applications ajoutées, avec n’importe quelle connerie qui vous passe par la tête écrite. Faites en sorte que leur base de données soit inexploitable à force d’y ajouter du bruit de fond avec un peu de messages vrais. Gavez-les. Comme des oies. Et tant qu’à faire, chaque identité peut avoir un compte gmail et un blog associés. Histoire de les faire tourner en ouroboroi (pluriel d’ouroboros). Il n’y a aucune raison pour qu’il n’y ait que Facebook qui trinque, mieux vaut qu’ils soient à plusieurs.😀

7 Réponses

  1. Monsieur Cola !

    Nous sommes d’accord à peu près en tout. Mais Facebook vous vole OFFICIELLEMENT votre droit d’auteur.

    Je voudrais des références quant aux accusations que vous portez contre Google et MS. J’ai entendu quelques trucs à ce sujet, mais j’aime avoir du solide. La bombe atomique existe, mais ça ne veut pas dire qu’on en fait exploser tous les jours à notre insu.

    Respect,
    &.

  2. A peine j’avais cliqué sur « send » pour t’envoyer un message que je recevais ton commentaire.
    Je ne porte pas des accusations, je décrivais juste l’activité de Google, As-tu lu l’article 11?

    11. Content licence from you

    11.1 You retain copyright and any other rights you already hold in Content which you submit, post or display on or through, the Services. By submitting, posting or displaying the content you give Google a perpetual, irrevocable, worldwide, royalty-free, and non-exclusive licence to reproduce, adapt, modify, translate, publish, publicly perform, publicly display and distribute any Content which you submit, post or display on or through, the Services. This licence is for the sole purpose of enabling Google to display, distribute and promote the Services and may be revoked for certain Services as defined in the Additional Terms of those Services.

    11.2 You agree that this licence includes a right for Google to make such Content available to other companies, organisations or individuals with whom Google has relationships for the provision of syndicated services, and to use such Content in connection with the provision of those services.

    11.3 You understand that Google, in performing the required technical steps to provide the Services to our users, may (a) transmit or distribute your Content over various public networks and in various media; and (b) make such changes to your Content as are necessary to conform and adapt that Content to the technical requirements of connecting networks, devices, services or media. You agree that this licence shall permit Google to take these actions.

    11.4 You confirm and warrant to Google that you have all the rights, power and authority necessary to grant the above licence.

    MS ? C’est qui ça?

    Est-ce assez solide ?

  3. Argh. Putain, qu’est-ce que c’est que ce truc ? Attends, je vais me pencher là-dessus.

    MS = Micro-mou.

    Je reviens là-dessus.
    Trop drôle qu’on se soit écrit l’un sur l’autre chez l’un et l’autre tandis qu’on y était pas pour cause d’être chez l’autre. Enfin. Tu sais.

  4. Il paraît que les grands esprits se rencontrent, nous, nous nous sommes raté !

    Pour Microsoft, je les mentionnais, par la bande, parce que plusieurs personnes qui ont quitté FB justifient leur départ par l’entrée de Microsoft dans le jeu.

    Si j’ai bien compris tu n’avais pas lu le document TOS de Google. Bonne lecture. Faudra que je tape mon post d’aujourd’hui : RTFTOS

  5. Ouais ouais… À ce stade, ce sont des avocats, qu’il nous faut !
    Enfin, ci haut, le paragraphe affolant se termine tout de même par :

    This licence is for the sole purpose of enabling Google to display, distribute and promote the Services and may be revoked for certain Services as defined in the Additional Terms of those Services.

    Il est donc possible de croire que s’il prenait l’envie à Google de faire un film avec le blogue d’Anne Archet (pas exemple), tout tribunal leur casserait la tête illico, à moins d’être corrompu, ce qui est une toute autre histoire.

    Quant à Blogger en particulier, la licence est reproduite ci-bas. Les premiers caractères gras le sont également dans la notice en-ligne, et se veulent rassurants. Par contre la toute dernière ligne donne envie de se désabonner, et éventuellement de faire exploser tout la planète. Enfin, pour le moment, j’ai surtout envie d’un café. Reste qu’il doit bien y avoir des avocats dans cette blogoscouille !… Qu’ils se manifestent !

    6. Droits de propriété intellectuelle. Droits de propriété intellectuelle de Google. Vous reconnaissez que Google est titulaire de l’ensemble des droits et prérogatives afférents au Service, y compris, sans s’y limiter, de l’ensemble des droits de propriété intellectuelle (les « Droits de Google »). Les Droits de Google sont protégés par les lois américaines et internationales relatives à la propriété intellectuelle. En conséquence, vous vous engagez à ne pas reproduire, altérer ou modifier le Service, ni à créer de travaux dérivés de celui-ci. Vous vous engagez également à ne pas utiliser de programmes tels que robot, spider, ou toute autre application automatisée ou procédé manuel visant à surveiller ou reproduire tout contenu du Service. Comme stipulé ci-après, les Droits de Google ne couvrent pas les droits relatifs aux contenus tiers utilisés dans le cadre du Service, et notamment le contenu des communications apparaissant sur le Service.

    Vos droits de propriété intellectuelle. Google ne revendique pas la propriété ni le contrôle du Contenu que vous fournissez, envoyez ou affichez sur ou par l’intermédiaire des services Google. Vous (ou un concédant de licence tiers, le cas échéant) conservez tous les droits concernant les brevets, marques déposées et droits d’auteur pour le Contenu que vous fournissez, envoyez ou affichez sur ou par l’intermédiaire des services Google et vous êtes responsable le cas échéant de la protection de ces droits. En fournissant, envoyant ou affichant un Contenu sur ou par l’intermédiaire des services Google, mis à la disposition des membres du public, vous octroyez à Google une licence mondiale, non exclusive et sans royalties de reproduction, de publication et de distribution du Contenu sur les services Google dans l’objectif d’afficher et de distribuer les services Google. En outre, Google se réserve le droit de refuser, d’accepter, d’envoyer, d’afficher ou de transmettre tout Contenu, à sa seule discrétion.

    Cordialement,

    &.

  6. Bah, laisse les avocats de côté.

    Ils ne revendiquent pas la propriété ou le contrôle, ni les uns ni les autres, mais ils disposent d’une licence non exclusive qui leur permet d’exploiter le contenu y compris en le modifiant et le cédant à des tiers.

    Et colle avec la version anglaise, qui est celle qui est reconnue comme « de base » en cas de mauvaise traduction. Et prévois tes avocats à Londres🙂

  7. Vous ai laissés aller un kilomètre ou deux, ravi de votre rencontre et pouffant à l’idée des possibilités. Astheure, on va arrêter de niaiser. Mac : y a personne qui va piquer tes textes sur le Net. Le fait qu’ils soient sur le Net est ta meilleure garantie contre le vol et la contrefaçon. Tu établis l’antériorité. C’est le nouveau copyright du pauvre.

    Tonio : t’auras beau y faire, et je veux bien donner ma couille gauche si je comprends comment mon post t’a vexé mais c’est pourtant le cas, en tout cas ça t’a fouetté les sangs assez pour argumenter, mais faiblement, t’auras beau y faire disais-je, je veux pas être dans FaceBook. Demande-moi de me crisser dans le fleuve pour aller repêcher mon Komboloï, demande-moi d’écrire à Anne Archet en me faisant passer pour Michel Brûlé, demande-moi de renier Friedrich Nietzsche, mais demande-moi pas ça. Vieil escroc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :