Renforcer la société

Il est rare que j’écrive de mémetique et je ne pensais pas avoir l’occasion de le faire en réaction à un post d’Anne Archet. Ainsi ce post il est doublement particulier.

Si Proust avait un blog il saurait où il avait perdu son temps parce qu’il pourrait consulter ses billets😉

Mais ce n’est pas le sujet de ce billet. C’est plutôt l’impression qu’a Anne Archet de prôner l’abolition de la société ! En 1432 mots elle donne une de ces recettes, que j’aimerais voir proposées plus souvent, qui sont plutôt destinées à renforcer les liens interpersonnels qu’on qualifie de société.

Ce vieux fou de Platon a annoncé une de ses platitudes qui ne méritent pas qu’on s’y arrête plus de quelques secondes : l’homme est un animal social. Pourquoi ce mème il a traversé les siècles est un mystère, peut être parce qu’il ne demande pas plus de quelques neurones pour qu’il soit compris et ânonné. OK, nous avons un animal qui a un comportement social. Il n’est pas possible de le lui enlever en gardant le même animal. Si un primate quelconque évolue à partir des Homo sapiens sapiens en perdant son « comportement social » ça sera une autre espèce, qui aura perdu une des caractéristiques principales de son ancêtre. Platon a râté là encore une occasion de la fermer à temps.
Nous avons fait mieux que d’autres espèces, abandonnant en grande partie le langage chimique, lequel est peu modifiable par la volonté (quoique les firmes cosmétiques risquent d’élever des objection sur ce point) pour le remplacer par la modulation sonore, dans un premier temps, puis par le tracé de signes, avec comme objectif principal de renforcer la matrice sociale dans laquelle nous nous vautrons.

Nous avons sélectionné/adoptés des moyens de communication qui nous garantissent que nous pouvons garder les liens sociaux actifs et étroits.

Anne Archet se sert de ces outils pour proposer d’abolir la société !

Par Athèna, écoutez là, faites ce qu’elle propose, je vous en conjure. Vous contribuerez peut-être à l’améliorer la société dans laquelle vous baignez, la rendre plus confortable, vous arriverez certainement à mieux vous y sentir :

L’humour, le jeu et l’incertitude sont essentiels, se combinant dans un chaos dionysiaque. Jouer avec les rôles sociaux de façon à les subvertir et ainsi les rendre inutiles à la société, les renverser de pied en cap, les réduire à l’état de simples jouets sont toutes des pratiques louables. Mais plus fondamentalement, il faut confronter la société à l’intérieur de nous-mêmes, avec nos propres désirs et passions, avec la saine et héroïque attitude de celui ou celle qui ne s’abandonnera pas à ses conditionnements, qui ne centrera jamais ses activités autour d’eux et qui est résolu a vivre selon ses propres termes.

Toute interaction avec la société la renforce, toute tentative de subversion l’améliore, et la volonté farouche de « ne pas s’abandonner aux termes des autres » la façonne au mieux pour que vous y soyez à l’aise. Point trop d’introspection en route, vous risqueriez de finir en plantes décoratives.

Vous ne voyez pas en quoi ce billet traite de mémetique ? Vraiment pas ? M’est avis que vous n’êtes pas près de changer la société volontairement. Ou vous ne savez pas ce qu’est la mémetique…
Mais vous voyez qu’Anne Archet vous montre la façon de faire pour renforcer la société, n’est-ce pas ? En se servant du meilleur des outils de communication à sa disposition, son blog (excellent milieu de culture pour les mèmes, et en faisant semblant de poursuivre le but contraire😎

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :