solitude(s)

J’adore mon boulot, plus particulièrement la partie où il faut répondre à des questions qui semble a priori impossibles à traiter. Mon régal est la mise en place de systèmes qui arrivent à analyser ce qui semble chaotique et en sortir des schémas rationnels.

C’est une approche qui souvent condamne à la solitude, ou presque. Allez discuter autour d’un verre de bière avec vos copains les avantages de l’hybridation soustractive pour réduire la complexité d’un répertoire de phage display aux composantes C∈P, C∉H avec p≤0,005, où P l’état pathologique et H l’état sain.😦 Ou la mise en place d’un essai pour y arriver basé sur les particularités du génome inoviral, la possibilité d’extraire la partie codant pour le phage display des peptides sélectionnés, le différentiel des températures de fusion des domaines d’hybridation homologue/hétérologue et la « petite astuce » qui permet detuer les génomes communs entre P et H tout en sauvegardant ceux spécifiques à P lors d’une série de réactions qui puisse être utilisée en cycle pour améliorer le degré d’avancement de la réaction.

Certes, il y a quelques collègues avec qui je peux discuter ce genre de choses, mais ils sont souvent assez loin pour que l’on puisse trinquer aussi souvent que j’ai besoin de trinquer.

A titre d’exutoire des sujets mineurs peuvent venir en aide, par exemple The World as Evolving Information, mais ils ne sont pas aussi satisfaisants même si leur portée semble bien plus vaste que celle de mes petits inovirus (que j’adore).

A la recherche d’âmes soeurs, avec qui un passage par le stupre et la luxure n’est pas exclu, et avec qui je pourrais discuter de ce genre de choses (je sais je demande trop), je suis déçu. Mais parfois il y a des surprises agréables.

CV, me propose une réflexion sur la troisième des quatre nobles vérités du bouddhisme. Je ne m’attendais pas à ce genre de discussions avec ma CV et franchement je ne sais pas où la discussion pourrait nous amener. Mais c’est une fracture dans un état de solitude qui avait duré trop longtemps et j’accepte de bonne grâce le sujet proposé.

Ainsi, ne vous étonnez pas si je palabre sur la « troisième noble vérité » pendant les quelques jours/semaines qui viennent. C’est juste pour draguer ma voisine.

Je peux te draguer Chère Voisine ?


1 – mineur dans mes préoccupations actuelles, mais bel article que je vous conseille vivement; je vais en faire une petite revue devant une bière un de ces soirs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :