allons donc !

Dans sa réponse aux commentaires que nous avons fait, Eric sur Agoravox, moi tranquillement chez moi, Thierry Crouzet a l’impression d’entendre des vieux gauchistes. Trop bien élevé le garçon pour dire des vieux cons🙂 Je suis nettement moins politiquement correct que lui, alors appellons les vieux cons, vieux cons et non pas vieux gauchistes.

S’il y a un « l’ego » qui est froissé dans cette affaire, il semble bien être celui de Crouzet.

Puisqu’il semble qu’il y a débat (« Je voudrais rappeler quelques petits trucs pour éclairer le débat« ), parlons en.

Crouzet évite soigneusement de considérer la qualité piètre de son argumentaire que j’évoque aux paragraphes 2 et 3 de mon billet. C’est dommage, parce que c’est là l’essentiel de ce que je voulais dire. Il base son discours sur des arguments franchement mauvais, celui de l’irritation et celui de la physique quantique, arguments dont j’en ai soupé en discutant ou essayant de discuter avec des métapataphysiciens de tout genre.

Ses préoccupations tournent plutôt du côté du Lego, plus ludiques. Mais, il semble penser que je suis contre l’action de Lego. Faux ! Je suis pour. Simplement je ne pense pas que ça donne le moindre pouvoir aux clients de Lego, c’est fait pour pomper leur créativité en la rémunérant au minimum, voir en gagnant du fric. Du fric pour Lego et ses actionnaires.

Crouzet entame sa liste en disant que je suis de mauvaise foi en disant que « Lego Factory ne propose rien de nouveau. » Je ne sais pas où il a lu ça ! Après avoir relu mon billet, je me dis que Crouzet, lui, n’a pas l’air de l’avoir lu. Merde !
J’espère qu’il lit et analyse mieux ses sujets habituels et que c’est l’émotion qui lui a fait faire cette erreur.

L’analyse numérique du « divisent par 100 le prix de leurs constructions » me laisse rêveur ! Je me demande d’où est sorti ce 100. Même en imaginant une faute de frappe, et qu’il voulait dire 10, je n’arrive pas à y croire. J’aurais bien aimé disposer d’une référence.

Je ne pense pas que Lego exploite de trop ses clients. Leur système est excellent pour les fidéliser, leur pomper leur fric, identifier des nouveaux talents (qu’ils ont intérêt à embaucher pour qu’ils ne partent pas bosser pour la concurrence).

Dans le processus, l’outil de production reste bel et bien la propriété de Lego (et de ses actionnaires) et les consommacteurs n’en ont certainement pas la gestion, sauf s’ils sont aussi actionnaires (majoritaires de préférence) de Lego. Que les clients donnent leurs desiderata quant aux produits qu’ils veulent consommer est vieux comme le monde.

J’étais tenté de donner un parallèle avec le plus vieux métier du monde, mais je vais rester plus soft : il y a les épiciers qui vous vendent les ingrédients pour que vous fassiez votre tambouille maison, puis le restau qui propose des menus, puis celui qui propose les menus et à la carte, puis ceux qui vous préparent les plats que vous leurs commandez (j’en connais qui sont prêts à se lancer dans des nouvelles recettes si vous leurs assurez un groupe de 25 personnes). Dans « Quand Harry rencontre Sally« , la délicieuse Meg Ryan (jpg, 485Ko) (oui, j’en suis amoureux, et alors ?) illustre le consommateur ancienne version qui fait chier les cuisines avec ses instructions à la con pour sa salade; à ce titre je suis vraiment vieux con, je donne des instructions précise quant à la façon que je veux mon plat; mas je ne suis pas con au point de penser que je dispose de l’outil de production du restaurateur ! Je reste conscient que je ne suis qu’un client, quelle que soit la flexibilité du service proposé pour assurer la fidélisation des clients.

Ainsi, quand Crouzet dit (point 8 ) : « L’outil de production, c’est nous les consommateurs et personne d’autre. » je me demande s’il est tombe sur la tête. Je me demande ce que nous les consommateurs pourrions faire sans l’expertise des mecs qui fabriquent les moules pour Lego, des mecs qui développent les plastiques pour Lego, les testeurs de conformité avec les normes qui bossent pour Lego, les gens qui font le packaging et l’expédition de chez Lego, etc. Ce n’est pas le clic qui fait le boulot, il y a une organisation privée, centralisée, rodée, et des gens qui sont leurs salariés qui font le boulot. Laissez juste les consommateurs et ils n’auront rien à consommer sinon à se ronger les ongles🙂

Le point 10 m’a fait rire pas mal. Il est question de Flickr et Dailymotion. Pour Flickr je me demande pourquoi Yahoo! n’a pas consulté Crouzet avant de l’acheter. Peut-être parce qu’ils savent que ça vend suffisamment et que c’est bien d’en disposer, même si ce n’est qu’un produit d’appel. Et que surtout ça permet de structurer des communautés qui deviennent clientes de Yahoo! Pour Dailymotion j’en sais pas où en sont leurs finances. Mais je sais que Google n’a pas dû trouver l’approche franchement déficitaire en achetant YouTube. Il se peut que Crouzet se trompe en disant que « [Flickr et Dailymotion] incarnent le méchant capitalisme mais elles présentent si peu d’intérêt que nous nous passeront bientôt d’elles.« . Peut-être que bientôt est bien plus tard.

Là ou je suis d’accord avec Crouzet c’est quand il dit que nous sommes à une phase d’expérimentation (point 14). Nous avons été, nous le sommes et nous le serons en phase d’expérimentation. C’est un truisme que j’évite soigneusement, mais de temps en temps il n’est pas inintéressant de le ressortir. Que lui ne voit pas d’autres pistes pour expérimenter n’est pas vraiment un problème, il y a plein d’autre gens qui en voient, eux, et ils s’y collent avec plus ou moins de bonheur quant aux résultats. Mais le schmilblick évolue (pas progresse obligatoirement, évolue). Heh ! nous avons Internet maintenant, avant il n’y avait que des pierres (néolithique)🙂 Et on a toujours les pierres en cas de besoin urgent de lapidation.


Je fais souvent un reproche aux apôtres du collaboratif qui publient leurs bouquins sans les diffuser (comme Lessig) gratuitement, tout en les vendant en librairie. Que j’en fasse un à Crouzet : ton approche est bien plus incohérente que celle d’Eric publiant sur Agoravox. Au moins, celle d’Eric est aussi, et surtout, marrante, ce qui justifiait le titre de mon billet.

5 Réponses

  1. Vieux soda, des fois tu es tellement intelligent que ça me complexe, faut que tu penses au pôv peuple comme nous z’aut’ et que de temps en temps tu écrives de la crotte.
    Avoir initialement choisi un thème visuel tout pourri (je ne citerai pas mes Fulcanelli sources) pour notrebordeaux.com ne suffit pas, camarade, encore un petit effort😉
    Bisous

  2. Excellent billet ! J’avais déjà fait pipi dans ma culotte en lisant le précédent…
    La controverse serait-elle ta muse?

    MP à Eric: Vieux soda, ça fait un peu Pepsi éventé…

  3. Eric, CE N’EST PAS MOI qui a choisi le template sombre. Je pourrais donner des noms des suspects, mais je ne le ferai pas en public. t’enverrai un e-mail anonyme, tiens.

    MP, j’adore le P*ps* Max éventé !
    Non, la contreverse n’est pas ma seule muse, la synthèse est ma favorite. Faudra que je raconte la complicité qu’Epicure et Zénon se sont forgé dans ma tête en dévisant avec Dionysos et Pan. Mais c’est un autre sujet n’est-ce pas ?

  4. Fichtre, que de congratulations en circuit fermé. Pourtant, il faut admettre que la remise en cause d’un pauvre concept non étayé destiné à vendre du papier par unpetit paquet de prose bien tournée à de quoi rassurer. Traiter l’argumenteur de « vieux gaucho » démontre à quel point ce mossieur Crouzet est capable d’évaluer ce qui a trait à la communication moderne. Balayons ces petits monticules de connerie confite qui voient dans leur crotte quotidienne le carburant qui fait avancer l’humanité.

  5. […] notre monde Monde“, elle était étonné de voir que j’étais moi-même critique et voulait en savoir plus. J’ai bien proposé d’aller en discuter chez elle ou […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :