de retour de Mars

Oui, oui, oui, j’étais absent quelques jours, pas vraiment absent du Net, mais de la blogosphère française. Il faut dire que plusieurs pans de ce qu’elle représente me gênent profondement. Et je ne l’ai pas qualifiée de blogo(puto)sphère sans y avoir réfléchi avant. Malgré mes efforts, impossible de ne pas me rendre compte des frasques de et de la discussion qui a suivi.

Que je commence par dire que je trouve qu’il a bien fait de dire «  » (prononcer 🙂 ). Le politiquement correct qui pousse à ne pas dire clairement ce que l’on pense est indigeste, de l’hypocrisie en barre. Il faut savoir utiliser les mots qui conviennent à nos sentiments. Là où il a mal joué c’est qu’il s’est excusé. S’excuser pour avoir exprimé son opinion franchement est un comportement de seconde zone; surtout qu’il n’y avait pas de nouveaux éléments qui auraient pu justifier un changement d’opinion. Mais c’est Le Meur, anyway, pas étonnant.

J’ignorais que Peres était venu faire son show à . Mauvaise pioche pour lui, se trouver pris en otage, avec et comme cadeau surprise. Son niveau baisse d’un coup, je ne suis pas sûr que c’était son objectif. Enfin, d’après ce que j’ai lu il n’a pas raconté des choses importantes/intéressantes non plus. Pas plus que les deux candidats à la présidence française.

La belle affaire. Rangeons Peres aux inintéressants au sujet du Net avec les deux autres. Gardons un oeil sur les deux français qui bavent devant les promesses (illusoires à mon avis) que leur fait miroiter le cinquième pouvoir. Un nouvel moyen de communication/campagne/propagande ne change pas profondément les gens, et ils finiront par s’en rendre compte.
Je dis gardons un oeil sur eux non pas pour voir les merveilles qu’ils réaliseront, mais pour s’amuser de leur frasques.

La crédibilité de Le Meur baisse un peu plus. Rien de nouveau, plus il avance, plus ça tombe bas. Maintenant 1.0 savent qu’il est prêt à n’importe quel coup pour sa promotion, y compris le détournement d’une salle de 1000 personnes.

La disponibilité de Sarkozy et Bayrou pour se placer face aux caméras, même à l’occasion de Le Web 3 en dit long sur leur besoin de promotion. Inviter des gens, qu’on espère occupés, et les voir rappliquer de la sorte crée un contraste fort agréable pour l’absente. Au moins elle ne rappliquera pas quand les entrepreneurs siffleront trois fois. Un bon point pour elle. a évité le ridicule.

L’intérêt d’un Le Web 4 chute plus vite que la crédibilité de Le Meur. Ou alors il faudrait qu’il soit financé par les partis politiques français pour qu’il espère arriver à un équilibre financier. Venir de loin pour parler boulot en payant non pas seulement sa place mais aussi le transport et l’hôtel et se retrouver détourné de ses objectifs par un « pirate de la scène » n’est pas franchement agréable.

UK, et .

Que Sethi ait répondu à Le Meur, était la moindre des choses. Et il a bien fait de le faire à la place même ou Le Meur l’a attaqué. Qu’il ait été mis à la porte ou qu’il l’ait claquée (les deux versions circulent), importe peu. Si un éditeur n’a pas la liberté de parole totale sur son support il se doit de ne plus y publier. Ca m’étonnerait qu’il ne trouve pas de quoi s’occuper et quelque chose me dit que Le Meur n’a pas simplement un (nouvel) ennemi, mais plutôt un compétiteur. Un de plus, mais un bon ce coup-ci, que LesGens 1.0 auront envie de lire, du coup, un peu plus. Et je ne suis pas sûr que Arrington le regardera de façon favorable non plus, Le Meur, malgré ses blah blah lénifiants. Après tout, il avait déjà annulé sa venue à Le Web 3, ce qui montre qu’il estime le bénéfice qu’il aurait pu en tirer en dessous du prix de l’avion.

Les autres ?

Quels autres ? Mais les sponsors pardi ! Ceux qui ont contribué d’une façon ou d’une autre au financement du projet mené par Le Meur. D’abord ses patrons, . Puis Vox, Orange, Google, Nokia, Fon, Microsoft Windows Live, NetVibes, VPod TV, Guidewire Group, Advent Venture Partners, Partech International, SMSConnecnt/Echovox, Sky-click et Wengo (si j’en oublie mes excuses).

Eux aussi ont été pris en otages par Le Meur. Ils ont payé pour la réalisation d’une conférence de techs & business pas pour une conférence de presse de campagne électorale. Bien sûr il sera toujours possible de préciser pour la prochaine des conditions de participation, pour prévenir une autre des lubies possible/probables, mais ce genre de choses rend l’atmosphère fraîche, pas l’idéal pour bâtir une collaboration.

Ils pourraient bien sûr profiter d’une proximité avec les politiciens de tout bord, pour améliorer leur lobbying, mais au prix de déplaire à leurs clients ? Avez-vous remarqué qu’aucun de sponsors, mis à part TechCrunch, ne s’est pas prononcé sur les incidents publiquement ? Dans l’esprit du « qui ne dit mot consent » ils sont tout aussi coupables que Le Meur. Certains sont des incontournables qui ne souffriront pas du tout de cet incident mineur, d’autres, plus faibles, seront considérés comme des complices et leur clientèle ira voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Tiens, maintenant que j’y pense (à cause de l’herbe), pourquoi n’a pas été invité ? Je pourrais donner une liste de raisons, mas elle serait aussi applicable aux présidentiables directs. Sinon pas Hulot lui-même, au moins son projet est présidentiable, vous ne trouvez pas ?

Plusieurs jours après les faits, Six Apart n’a pas réagi autrement que par le clavier du principal intéressé. Iriez-vous verser un centime pour un compte ? Déjà je n’étais pas chaud pour, mais aujourd’hui encore moins. Sauf si vous avez votre carte et que vous souhaitez soutenir un des potes du leader, et encore, en gardant en tête que vous financez une entreprise américaine (ce qui ne me pose aucun problème, au contraire même). Mais les bloggers Typepad sont de plus en plus colorés UMP. Le Meur déteint.


Nicolas Sarkozy, part 1, pour

  • la série des « j’ai conscience… », dont le plus important est « …que le débat démocratique est profondément et durablement modifié par l’arrivée d’Internet »
    Quelqu’un (Loïc ?) devrait expliquer au ministre la différence entre Internet et le Web🙂
  • un retard étatique oui, mais qu’est-ce qu’il vient faire dans le discours de Sarkozy ? Un peu plus et il va nous la jouer communiste ! Ah, il nous sort quand même le 5ème pouvoir, c’est marrant comme les expressions peuvent se galvauder suivant qui et comment il les utilise !
  • Aha ! les droits d’auteurs et la FN*C (une marque ?!).
  • Quand Sarkozy fait du pied à distance à Loïc : « …et sans doute aurions nous pu, Loïc, [regard appuyé] les imaginer ensemble,… »
  • Avec les Sciences du vivant, Internet doit d’abord être un des quatre ou cinq secteurs prioritaires de notre effort de recherche, un effort que je veux par ailleurs dynamiser… »
  • part 2

  • Punaise, il commence avec la promotion de la création des entreprises, me demande si quelqu’un au gouvernement est au courant de comment ça se passe… ailleurs !
  • « …Internet produit de l’intelligence… »🙂 , n’importe quoi, Sarkozy ne doit pas surfer suffisamment pour savoir que ça produit essentiellement de la connerie et qu’il est le plus souvent difficile de trouver des diamant au lieu de perles.
  • « chacun peut faire du journalisme à la place des journalistes [pause avec regards à voir absolument ! 3:14-3:21 le morceau de la vidéo]
  • Google n’est pas cité nommément, mais les petites entreprises qui ont profité de l’innovation et qui ne doivent pas être les seules à en profiter… bah, il y en a peut-être d’autres.
  • « la liberté ne permet pas tout », au sujet de la réglementation des propos racistes and co, mais on sent la réglementation étatique quand même pointer son nez : « régulation de l’Internet »
  • Diversité, Egalité, Respect de l’Humanité à la place de Liberté, Egalité, Fraternité. La devise se modernise ! Il a dû lire de l’Asimov Sarkozy, la série des Robots et des Fondations. Galaxia t’a trouvé ton Nicolas.
  • Et hop, les droits de l’homme, l’égalité, diversite etc… deuxième couche.

Et hop, il se casse. Comme un blogpost sans commentaires/trackbacks, pas de discussion. Que dirait à ce sujet Loïc ?


Shimon Peres addressing Le Web 3: « The task of human beings nowdays is not to remember, but to imagine, to create, to discover »
Ah lala ! Pauvre Peres, venir jusqu’à Paris pour sortir cette énorme boulette. Les humains ont toujours imaginé, créé, découvert, sinon tu serais en train de jouer avec des pierres dans une autre ère ! Nowdays ? A ne pas vouloir te rappeler le passé tu as oublié ce qu’il t’apporte, comment le micro qui amplifie tes conneries a été produit. Eh non, ce n’est pas un produit d’Internet, ni du nouvel âge. Pas plus que l’avion qui t’a transporté jusqu’à Paris d’ailleurs…
A l’entendre on se demande s’il ne faudrait pas se mettre à redécouvrir la roue, sur un wiki peut-être, ou le fil à coupé le beurre, sur un blog, peut-être même l’eau tiède, sur un forum… Ouah ! les discussions quant à la température idéale et les moyens écologiques pour le chauffer avec un minimum de GES.


Avez-vous remarqué que Sarcozy cause in French ? Est-ce qu’il y a eu traduction simultanée ? Ou il s’adressait uniquement aux francophones ? Voir aux français ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :