Les 1… raison pour avoir un blog

En lisant l’exercice de Beber de beberonline , les 7 raisons d’avoir un blog, je me suis dit que je ferai ma liste à moi des raison d’avoir un blog.

Je suis parti de ‘la priori que je n’avais pas à me limiter à 7, puisque je n’avais pas une semaine à remplir tout juste et que je pourrai m’appesantir sur le sujet aussi longtemps que ça me ferait plaisir.

Pour que l’exercice ne soit pas influencé par la proximité de l’ordinateur et que je puisse laisser libre cours à mon esprit aigu d’analyse je me suis installé à une terrasse de café, sous ce magnifique soleil printanier dont on bénéficie actuellement, armé de mon Pilot Hi-Techpoint V5, de mon ruled reporter Moleskine notebook, et d’un Don Pablo pour accompagner mon double Lavazza. La configuration idéale pour un « personal brainstorming » qui est par rapport aux brainstorming des comités de direction , ce qu’est la branlette à la partouze.

Puis j’ai commencé à noter les idées comme elles venaient, un premier jet :

  1. Communiquer

Un deuxième Don Pablo et trois doubles Lavazza plus tard j’en étais au même point, avec un seul mot inscrit en haut de la feuille. Déçu du faible jet que ma branlette intellectuelle avait produit, je me suis dit que je devrais tourner la page et développer cette pauvre et unique idée que j’avais, que ça m’aiderait peut-être à trouver des nouvelles idées pour le point n° 2.

Communiquer donc :

  1. D’abord avec soi même; c’est le genre de bénéfices qu’on a quand on note ses idées et réflexions dans un carnet papier, on est obligé de les exprimer sous une forme figée. Que ce soit en mots, schémas, dessins, l’essentiel est de formuler les idées, sous une forme claire, pour consultation immédiate ou postérieure.
  2. Puis viennent les copains, ceux qui savent qui est le blogger, non pas à travers son blog mais in-RL, avant qu’ils ne le découvrent autrement. Important de causer avec les copains pour garder le contact, surtout quand ils sont dispersés sur quatre continents.
  3. Puis avec des gens qui ont les mêmes intérêts et que l’on découvre à travers le blog, par les commentaires ou les e-mails.
  4. Surtout avec ceux qui n’ont pas le même point de vue sur un sujet et avec qui on pourrait quand même finir par s’entendre un jour, trouvant terrain commun.

J’ai laissé macérer ce post pendant plusieurs jours, me disant qu’une autre raison pourrait faire surface, mais comme elle n’arrive pas après 12 jours…

Je reste à mes 1 raison de tenir un blog. Communiquer.

Le reste est accessoire.

Publicités