Web 2.0

L'essentiel de ce que le Web 2.0 représente m'irrite. Profondément.

J'ai une certaine expérience des communautés en ligne : listes de diffusion, forums, LinkedIn, Orkut etc. Et partout où je suis passé le même constat : on finit prisonniers d'un système que l'on ne contrôle absolument pas.

L'ostracisme, non pas décidé par la communauté, mais, par ceux qui manipulent le service est chose courante. Regardez ce que MySpace a fait récemment : tu râles je te mets à la corbeille et on n'en parle plus ! C'est loin d'être un cas isolé, il est visible juste parce que MySpace est à la mode et que tu passes pour un ringard si tu n'y participes pas.

On trouve la même attitude dans tous les secteurs qui d'une manière ou de l'autre tiennent captives nos données, nos discussions, nos contacts. On se laisse doucement enfermer dans des systèmes qui sont gratuits (plus ou moins) et qui finissent pas nous tenir par les couilles (ovaires pour ces dames), nous empêchant de bouger à notre aise. Il en est de même des blogs ! J'ai fait l'expérience du bannissement d'un blog parce que je n'étais pas du même avis que le blogger : plus possibilité de commenter, même pas pour défendre sa position, s'expliquer.

Le système génère de micro-satrapes ou des macro-influenceurs, qui jouent leur jeu, en faisant semblant de jouer la transparence. Il y a de quoi faire réfléchir avant de s'inscrire à l'un ou l'autre des sites de social networking qui sont proposés, de plus en plus nombreux. A défaut d'être certain qu'il y aurait un bénéfice substantiel, on risque de se retrouver en train de travailler pour quelqu'un qui peut se transformer en tout moment en un geôlier, largement moins bienveillant que la première impression qu'il donnait. Et d'avoir travaillé pour rien.

Si Web 3.0 il devrait y avoir, sa première mission serait de libérer les internautes de ce type de pièges à con, de leur donner la possibilité de s'exprimer, se lier aux autres, former des communautés etc. de façon indépendante de services centralisés qui seront toujours à la merci de ceux qui tiennent les mots de passe du serveur et qui décident de ce qui est politiquement correct ou non.

Si je devais donner une définition du Web 2.0, non technique, je dirais qu'il s'agit du plus gigantesque attrape couillons avec appât le social.

Quelqu'un doit faire quelque chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :